21 janvier 2011

Les Invincibles en version européenne ? Ça casse pas des briques !

Pour ceux et celles qui ne le sauraient peut-être encore pas, j'adore la télé française et, qui plus est, je suis passionné du cinéma français. Pendant longtemps, j'essayais en vain de capter les chaînes françaises en ligne, mais je ne trouvais que les rediffusions d'émissions que j'aimais pas tellement, si inintéressantes pour la plupart qu'on se foutait des droits d'auteurs assez pour laisser les internautes étrangers s'en régaler. Or, il y a quelques mois, je me suis abonné à un service de réseau privé virtuel qui me permet de contourner les restrictions géolocales. Je peux donc parcourir la Toile en tant que Français, Suisse, Belge, Britannique, etc., et donc regarder les chaînes françaises en direct ou accéder aux rediffusions de toute leur programmation.

C'est en faisant cela que je suis tombé sur un épisode des Invincibles en direct sur Arte (chaîne franco-allemande). Comme j'étais un gros admirateur de la série québécoise, c'était ma grande surprise de me rendre compte qu'il ne s'agissait pas de celle-là, mais d'une adaptation hexagonale dont j'ignorais tout à fait l'existence. Mon intérêt en était non moins attisé. J'ai donc continué mon visionnement jusqu'à ce que je n'en puisse plus ! Ouille, que cette série m'a laissé carrément indifférent ! J'étais curieux de savoir comment on a francisé une série qui, à mes yeux du moins, ne pouvait qu'être nord-américaine sinon uniquement québécoise. La réponse : mal. Pour autant que j'aie vu en tout cas, j'ai l'impression qu'on l'a très mal adaptée. Ça m'a même fait mettre en cause le concept de l'adaptation transatlantique en soi.



J'avoue qu'il y a bien des cas qui prouvent que la francisation ou la québécisation d'une série ont su charmer leur public cible. La série québécoise « Un gars, une fille », créée par la vedette dont la voix et l'intonation insupportables me cassent les oreilles, Guy A. Lepage, a été francisée avec brio et je préfère de loin la version française. Lepage, à son tour, a créé « Tout le monde en parle » version Québec, une émission qu'il a empruntée à son pote franchouillard, Thierry Ardisson. J'aime les deux versions, mais s'il fallait choisir, j'opterais pour la version québécoise parce qu'elle traite de sujets qui me regardent beaucoup plus qu'en faisait l'originale. Par contre, Ardisson est un maître animateur et Lepage ne saurait l'égaler sur ce plan-là.

L'adaptation d'une série peut donc s'avérer intéressante, mais c'est dans un cas comme celui des Invincibles qui me fait poser la question : pourquoi n'ont-ils pas diffusé la version originale tout simplement ? On va me parler bien sûr de la difficulté qu'éprouvent les Français à l'égard de l'accent québécois, mais je n'avale pas cette histoire. Je suis conscient que le public européen n'a pas souvent eu l'occasion de découvrir le parler québécois de manière à pouvoir le comprendre avec la même aise que les Québécois comprennent le français européen. Mais au fond, comment les Québécois peuvent-ils si bien comprendre le français continental ? Par leur exposition à celui-ci, non ? Donc ça devrait fonctionner dans les deux sens.

À force de voir les séries, les films et les spectacles québécois, les Français se familiariseront davantage avec ce fameux accent. Et rappelons que c'est juste un accent et quelques tournures et termes différents. C'est loin d'être une langue à part.

Le Français ayant séjourné au Québec quelque temps et qui, forcément, comprend le québécois sans problème, préférera sans doute la version originale des Invincibles. C'est plus réel, plus drôle et inextirpablement nord-américain. Si le public français s'était donné la chance de découvrir cette série, pour peu qu'il fasse le moindre effort, il aurait forcément compris les dialogues et terminé la série en sachant beaucoup plus sur cette société francophone en Amérique qui suscite tant d'intérêt outre-Atlantique.

À mes chers lecteurs français, si même il y en a, je vous invite à prendre connaissance des Invincibles québécois sans plus attendre. Si vous avez du mal à tout comprendre, ne lâchez pas. Ça s'arrangera tout seul à force de persévérance. Cette série est un joyau de la télé québécoise. Profitez-en !

Aucun commentaire:

Partagez